de fr it

Anselmier

Famille d'ingénieurs d'origine française. Claude Marie Jules (1815-1895), reçu bourgeois de Genève en 1861, collabora sous la direction de Guillaume-Henri Dufour au relevé topographique du canton de Genève dès 1837. Puis il fit des relevés pour la carte Dufour dans les cantons d'Argovie, Berne, Zoug, Schwytz et Uri. Des résultats inexacts ayant jeté le discrédit sur les relevés de la Confédération, son mandat ne fut pas prolongé par Hermann Siegfried. Il poursuivit ses activités à Zurich, à Genève et en France. Son fils Claude Henri Jules (1839-1895) étudia quelque temps à Munich et revint en Suisse en 1871. Ingénieur du canton de Saint-Gall pour la correction de cours d'eau (1876-1888), il travailla aussi à la construction de chemins de fer (Vitznau-Rigi, Bözberg, Gornergrat) et à la correction de la Guppenruns en pays glaronais. Gaston (1840-1909), le fils cadet, assista d'abord son père dans ses travaux de topographe dans l'Oberland bernois, puis ouvrit en 1866 à Berne le bureau technique Anselmier & Gautschi, qui dressa les projets d'un grand nombre de routes, de voies ferrées et de corrections de cours d'eau, ainsi que du premier tram bernois (à air comprimé), qui allait de la fosse aux ours au cimetière de Bremgarten (1890).

Sources et bibliographie

  • R. Wolf, Geschichte der Vermessungen in der Schweiz, 1879
  • J.H. Graf, Die Schweizer Landesvermessung, 1896
  • SKL, 1, 41
  • INSA, 2