de fr it

FrançoisAchard

23.7.1699 à Genève, 22.4.1782 à Berlin, prot., de Genève. Fils d'Abraham, marchand drapier, et d'Anne Pinault. Frère d'Antoine (->). Célibataire. Après ses études à Genève et à Lausanne, A. devint précepteur à Lyon, puis à Genève, où il fut gouverneur de Karl Wilhelm (futur diplomate et ministre de Frédéric II), fils du comte de Finckenstein. C'est avec lui qu'il entreprit un premier voyage à Berlin (1735), où il se fixa trois ans plus tard, nanti d'une charge de conseiller de la justice supérieure française. A l'avènement de Frédéric II (1740), A. se rendit en France comme secrétaire de la légation prussienne. Il consacra le reste de sa vie à ses devoirs de conseiller et à l'étude des mathématiques. C'est ainsi qu'il publia des Réflexions sur l'infini mathématique (1745-1746), dans lesquelles il tente une réfutation de la doctrine de Fontenelle sur la réalité de l'infini. Auteur également de Chemisch-physische Schriften (1780).

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 2, 5
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF