de fr it

Jacques-Antoine-HenriDeleuze

23.2.1732 à Lausanne, 26.6.1774 à Bonvillars, prot., habitant perpétuel de Lausanne, puis naturalisé. Fils de Jacob, apothicaire, réfugié huguenot, et de Jeanne Marguerite Justamond. 1762 Esther Duvergier, fille d'André, chirurgien, réfugié, habitant perpétuel. Etudiant en théologie à l'académie de Lausanne. Consacré en 1757, suffragant à Assens (1757-1760), stationnaire à Lausanne (1763-1766), pasteur-suffragant au Mont-sur-Lausanne (1766-1774) et secrétaire de l'académie. Botaniste précoce, D. avait constitué un herbier à 12 ans déjà. Il rédigea des notes et additions à l'ouvrage de Charles Bonnet, Contemplation de la nature (1770), ainsi qu'au Dictionnaire raisonné universel d'histoire naturelle (1768-1769) de Jacques Christophe Valmont de Bomare. On a de lui une Description abrégée des salines du gouvernement d'Aigle, parue en 1776, traduite de l'ouvrage d'Albert de Haller. Dès 1770 enfin, D. collabora à l'Encyclopédie d'Yverdon, sous la direction de son ami Fortuné-Barthélemy de Félice, auquel il donna 1030 articles de botanique et d'histoire naturelle, ce qui fait de lui l'un des auteurs les plus prolifiques de l'entreprise.

Sources et bibliographie

  • C. Donato, K.H. Doig, «Notices sur les auteurs des quarante-huit volumes de "discours" de l'Encyclopédie d'Yverdon», in Recherches sur Diderot et l'Encyclopédie, 11, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 23.2.1732 ✝︎ 26.6.1774