de fr it

Philippe-RodolpheVicat

3.12.1742 à Lausanne, 26.9.1783 à Payerne, prot., d'Aigle. Fils de Béat-Philippe (->). 1771 Jeanne-Suzanne-Catherine Bugnion, fille de Benjamin, pasteur à Lausanne. Propédeutique dès 1756, études de théologie à l'académie de Lausanne dès 1762, puis de médecine à l'université de Göttingen, doctorat à Bâle (1765). De 1765 à 1770, V. voyagea, notamment avec des magnats polonais, et séjourna à Paris. Médecin à Lausanne (1770-1778), médecin de la ville à Payerne (dès 1778). Membre de la Société des sciences de Göttingen (1772). Il se fit connaître par ses traités médicaux (Bibliothèque médico-physique du nord [...], 3 vol., 1783-1784) et surtout comme traducteur et éditeur d'ouvrages de médecine et de sciences naturelles d'Albert de Haller (qu'il servit longtemps comme copiste et rédacteur d'index) et d'Auguste Tissot. Il fut en outre lexicographe.

Sources et bibliographie

  • E. Olivier, Médecine et santé dans le pays de Vaud au XVIIIe s., 2, 1939, 1066-1068
  • H. Perrochon, «Un médecin d'autrefois», in Revue médicale de la Suisse romande, 76, 1956, 947-963
Liens
Notices d'autorité
GND