de fr it

ArthurHantzsch

7.3.1857 à Dresde, 14.3.1935 à Dresde, prot., Allemand. Fils de Rudolf Georg, grossiste en vins, et de Clara Bähr. 1) 1883 Katharina Schilling, 2) 1911 Hedwig Steiner. Etudes de chimie à l'école polytechnique de Dresde puis à l'université de Wurtzbourg (1875-1879), doctorat (1879). Thèse d'habilitation (1882) et privat-docent (1882-1885) à l'université de Leipzig, professeur de chimie générale et analytique à l'Ecole polytechnique de Zurich (1885-1893) puis à l'université de Wurtzbourg (1893-1903), enfin à celle de Leipzig (1903-1928/29). H. publia de nombreux articles dans des revues scientifiques, notamment sur la synthèse de la pyridine et du thiazole, à laquelle on donna son nom, les rapports d'isomérie par oximes, l'extension aux liaisons diazote et azote, ainsi que la mesure des degrés de l'acidité. Il créa les concepts de pseudo-acide et de pseudo-base pour les combinaisons neutres, qui réagissent comme des acides ou des bases.

Sources et bibliographie

  • J. Stocklöv, Arthur Hantzsch, 1996
  • J. Stocklöv, Arthur Rudolf Hantzsch im Briefwechsel mit Wilhelm Ostwald, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.3.1857 ✝︎ 14.3.1935

Suggestion de citation

Hansen, Hans-Jürgen: "Hantzsch, Arthur", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.01.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031381/2011-01-06/, consulté le 24.10.2020.