de fr it

Henri-LéonardBordier

8.8.1817 à Paris, 31.8.1888, prot., Français et de Genève. Fils de Léonard (redevenu Français) et d'Anne Jubien. 1) Hélène de Ron, 2) Louisa Wright. Diplômé de l'Ecole des chartes (1839). Archiviste aux Archives nationales (Paris), qu'il quitta comme Jules Michelet par opposition à Napoléon III (1853), B. contribua ensuite à monter la Bibliothèque du protestantisme français. Conservateur honoraire des manuscrits de la Bibliothèque nationale (1871). Il passait chaque été à Châtelaine (auj. Genève) pour effectuer les recherches nécessaires à la nouvelle édition de La France protestante (1877-1888), sa grande œuvre inachevée. Il fit exécuter à ses frais le répertoire des notaires genevois et dénonça les vols commis par Jacques-Augustin et Jean-Barthélemy-Gaïfre Galiffe dans les archives genevoises. Il rompit une lance en faveur de l'historicité de Guillaume Tell.

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUG
  • E. Favre, «Henri-Léonard Bordier», in Mém. et doc. publiés par la Soc. d'hist. et d'archéol. de Genève, 23, 1892, 327-359
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.8.1817 ✝︎ 31.8.1888