de fr it

RobertMoser

4.4.1838 à Herzogenbuchsee, 20.1.1918 à Zurich, prot., d'Herzogenbuchsee. Fils de Samuel Friedrich (->). Frère d'Amélie (->) et d'Emil (->). 1874 Henriette Blass. Ecole industrielle supérieure, puis études d'ingénieur civil à l'EPF de Zurich (1854-1859). Après avoir participé à divers chantiers ferroviaires en Suisse, au Wurtemberg, en Bohème et en Hongrie, M. fut ingénieur en chef du chemin de fer du Nord-Est (1872-1879, 1888-1895). De 1879 à 1883, il fut l'un des entrepreneurs de la rampe nord de la ligne du Gothard. A la tête de son bureau dès 1895, il participa de façon déterminante à la planification des lignes de l'Albula, du Ricken et du lac de Constance-Toggenbourg. M. eut une influence marquante sur l'édification des viaducs au tournant du XXe s., en développant une technique de construction en pierre, dont les normes furent appliquées à de nombreuses reprises en Suisse. Dès 1895, il réalisa d'importants travaux préliminaires en vue de la nationalisation des chemins de fer et, après la fondation des CFF, siégea dans leur conseil d'administration. Membre de la Commission géotechnique suisse. Docteur honoris causa de l'université de Zurich en 1905.

Sources et bibliographie

  • Zur Erinnerung an Robert Moser von Herzogenbuchsee, 1921 (avec liste des œuvres)
  • E. Mathys, «Dr. h. c. Robert Moser», in Jahrbuch des Oberaargaus, 1990, 265-268
  • NDB, 18, 203-204
  • Architektenlex., 387
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Thomas Fuchs: "Moser, Robert", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.11.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031538/2009-11-17/, consulté le 15.07.2024.