de fr it

Réal

Famille originaire de Chieri (Piémont), citée pour la première fois en 1510 à Lausanne. Maître monnayeur pour l'évêque de Lausanne de 1531 jusqu'à la fermeture de l'atelier monétaire lausannois par Berne en 1536, Jean acquit la seigneurie de Morrens en 1530 et reçut les droits de juridiction (sans la haute justice) en fief de l'évêque en 1535. Dès 1549, il fut maître monnayeur pour le duc de Savoie à Aoste, général des monnaies en 1551 et premier général des monnaies en 1559. Son fils Luquin, parfois nommé Luchino Reale, fut maître monnayeur pour le duc à Bourg-en-Bresse (1559-1564). Rétabli comme seigneur de Morrens par Berne en 1563, il tenta sans succès, en 1570, de rouvrir l'atelier monétaire de Lausanne. En 1585, il pratiqua son métier à Montbéliard. Son fils Gabriel-Rafaël, bourgeois de Lausanne en 1583, vendit Morrens en 1594. Les R. fournirent des pasteurs, un banneret de Lausanne (Samuel), des magistrats et des officiers au service étranger, dont Rodolphe (->) .

Sources et bibliographie

  • C. Martin, «Notes sur une famille de monnayeurs lausannois», in Gazette numismatique suisse, 2, 1951, 43