de fr it

Jean-Barthélemy-GaïfreGaliffe

31.7.1818 à Genève, 25.2.1890 à Genève, prot., de Genève. Fils de James (->). Dit John. 1) 1849 Gabrielle Odier, fille d'Edouard, 2) 1853 Marianne Weber, fille de Jean-Jacques, pasteur. Etudes en Allemagne chez les frères moraves, puis à l'université de Heidelberg (doctorat en droit en 1842). Maire de Satigny (1853-1858). Député au Grand Conseil genevois (1854-1856). Consul (1863), puis consul général du Danemark (1883-1890). Professeur d'histoire nationale à l'académie de Genève (1861-1865). Continuateur de l'œuvre de son père, en particulier des Notices généalogiques sur les familles genevoises, G. s'est concentré sur le XVIe s., s'attachant à célébrer la mémoire des héros de l'indépendance genevoise et s'en prenant à Calvin qui aurait mis fin selon lui à une période particulièrement brillante de l'histoire de la ville.

Sources et bibliographie

  • Genève hist. et archéol., 1869-1872
  • Le refuge italien de Genève aux XVIe et XVIIe s., 1881
  • avec A. Gautier et A. Galiffe, Armorial genevois, 1896
  • Hist. de l'Université de Genève, 3, annexes, 1934, 166-167
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Santschi, Catherine: "Galiffe, Jean-Barthélemy-Gaïfre", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.06.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031574/2007-06-29/, consulté le 26.11.2020.