de fr it

JeanneNiquille

1.7.1894 à Fribourg, 9.9.1970 à Fribourg, cath. Fille de Casimir, ingénieur forestier, et de Pauline Quartenoud, institutrice. Célibataire. Après la mort précoce de son père, N. grandit auprès de son oncle l'abbé Jean Quartenoud, grâce auquel elle put bénéficier, ainsi que ses quatre frères et sœurs, d'une formation universitaire. Brevet d'institutrice (1910), études au collège Sainte-Croix (1910-1914) puis à l'université de Fribourg (1914-1918), doctorat en histoire. Archiviste aux Archives de l'Etat de Fribourg (1918-1957). Conseillère scientifique du comité fribourgeois de la Saffa en 1927. N. a laissé une abondante œuvre historique et journalistique. Elle publia anonymement une histoire du canton de Fribourg (1941). Elle signa de nombreux articles dans la Revue suisse d'histoire et, première femme à y être publiée (en 1916 déjà), dans la Revue d'histoire ecclésiastique suisse. Elle fut rédactrice de la rubrique "Il y a cent ans" du quotidien La Liberté. Malgré le nombre et le niveau scientifique de ses travaux, le poste et le titre d'archiviste de l'Etat lui fut refusé.

Sources et bibliographie

  • Un siècle d'hist. fribourgeoise, 1941 (réimpr. 1994)
  • «Liste des études hist. publiées par Mlle Jeanne Niquille, archiviste», in Ann. frib., 43, 1958, 17-20
  • Ann. frib., 50, 1969/70, 198-199
  • C. Bosshart-Pfluger, «Jeanne Niquille (1894-1970), Staatsarchivarin ehrenhalber», in FGB, 75, 1998, 168-174
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.7.1894 ✝︎ 9.9.1970

Suggestion de citation

Bosshart-Pfluger, Catherine: "Niquille, Jeanne", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.03.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031598/2009-03-25/, consulté le 31.10.2020.