de fr it

NicolasPaul

3.2.1763 à Genève, 18.1.1806 à Genève, prot., bourgeois de Genève en 1776. Fils de Jacques (->). 1792 Henriette-Camille Bellot, fille de Gabriel, graveur. Associé dès 1784 à Henri-Albert Gosse dans une tentative pour construire un ballon dirigeable, P. s'installa à Paris, puis à Londres, comme constructeur d'instruments scientifiques. De retour à Genève, il seconda son père dans la direction de la machine hydraulique (1788) et dans la production d'instruments de précision, particulièrement de balances, de thermomètres et de baromètres. En 1790, il se lança avec Gosse et Johann Jakob Schweppe dans la production d'eaux minérales artificielles et tenta de monter sa propre entreprise à Paris (1798), puis à Londres (1802). A l'imitation d'Ami Argand, il mit au point un système d'éclairage public, adopté à Genève en 1802. P. réalisa aussi un atmidomètre pour mesurer l'évaporation (1788), une machine à gazéifier l'eau (1797), des appareils pour l'inspiration de gaz à des fins médicales (1798) et un étalon du mètre (1801).

Sources et bibliographie

  • P. Schulé, «Une dynastie de "mécaniciens" et d'inventeurs», in Geneva, N.S., 29, 1981, 139-149
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF