de fr it

JulesRöthlisberger

17.2.1851 à Neuchâtel, 25.8.1911 à Chaumont (comm. Neuchâtel), de Langnau im Emmental et Neuchâtel. Fils de Frédéric, ferblantier, et de Marie Elise Loup. 1875 Blanche Marie Colomb, fille de Charles Daniel. Etudes d'ingénieur en génie civil à l'EPF de Zurich (1868-1872). Collaborateur de la firme Ott & Cie à Berne, chargé notamment de la construction du pont du Kirchenfeld, R. ouvrit en 1883 des bureaux à Berne et Milan et devint en 1885 ingénieur en chef à la Società nazionale delle officine di Savigliano à Turin. De nombreux ponts métalliques réalisés par cette société en Italie (dont le San Michele sur l'Adda près de Paderno, 1887-1889), en Hongrie et en Roumanie, portent la signature de R. Il fut de plus souvent sollicité comme conseiller et livra la seconde expertise relative à l'écroulement du pont ferroviaire sur la Birse près de Münchenstein.

Sources et bibliographie

  • Revue polytechnique suisse, 58, 1911, no 12, 163
  • E. Roncalli, «L'Eiffel dell'Adda», in Orobie, novembre 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Giulio Röthlisberger
Dates biographiques ∗︎ 17.2.1851 ✝︎ 25.8.1911