de fr it

AlexandreSarrasin

13.3.1895 à Saint-Maurice, 24.6.1976 au Mont-sur-Lausanne, cath., d'Orsières et de Saint-Maurice. Fils d'Aimé Louis, propriétaire d'une tannerie et gérant d'un domaine, et d'Amélie Dénériaz. 1920 Armelle Pellissier, fille de Maurice Pellissier. Etudes d'ingénieur du bâtiment à l'EPF de Zurich (1913-1918). S. ouvrit à Lausanne un bureau d'ingénieurs (Bureau technique A. Sarrasin, 1921) avec des filiales à Bruxelles (1921-1964), Genève (depuis 1950), Sion (1951-1975) et Saint-Maurice (depuis 1975). Son plus jeune fils entra en 1963 dans l'entreprise qui devint, en 1975, Sarrasin Ingénieurs SA. Professeur extraordinaire à l'université de Lausanne (1949-1957). S. réalisa des constructions en béton armé, comme le barrage en voûtes et contreforts des Marécottes (1925), le premier pont en béton armé de grande portée près de Branson (comm. Fully, 1925) et les ponts à arches de Merjen (comm. Stalden VS, 1928-1930) et de Gueuroz (comm. Vernayaz, 1933-1934). On lui doit aussi le béton armé Caron.

Sources et bibliographie

  • Fonds, EPFL
  • E. Brühwiler, P. Frey, éd., Alexandre Sarrasin, structures en béton armé, audace et invention, 2002
  • P. Mivelaz, Alexandre Sarrasin (1895-1976) et l'esthétique de l'ingénieur, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.3.1895 ✝︎ 24.6.1976