de fr it

FritzVital

19.10.1874 (Johann Friederich) à Sent, 28.2.1960 à Münchenbuchsee, prot., de Sent. Fils d'Ulrich, médecin, et d'Annastasia Könz. 1904 Hedwig Frey, fille de Conrad, marchand de vins. Scolarité à Scuol, école cantonale à Coire, études de droit aux universités de Leipzig, Berne, Lausanne, Pise et Heidelberg, doctorat à Heidelberg (1903). Secrétaire à la cour suprême bernoise (dès 1904), V. s'occupa notamment des enquêtes administratives sur les accidents survenus lors de la construction de la ligne ferroviaire du Lötschberg. Secrétaire (dès 1913), adjoint (1920-1921) et chef du secrétariat général du Département fédéral de l'intérieur (1922-1940). Secrétaire de la Fondation Marcel Benoist (1920-1955). V. contribua de manière décisive à l'élaboration du message du Conseil fédéral de 1930 concernant la sauvegarde et la promotion de l'identité culturelle et linguistique du canton du Tessin.

Sources et bibliographie

  • Dossier DFI, AFS
  • SWA
  • Der Freie Rätier, 30.8.1940
  • Der Bund, 19.10.1954; 1.3.1960
  • NZZ, 1.3.1960
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.10.1874 ✝︎ 28.2.1960

Suggestion de citation

Balmer, Manuel: "Vital, Fritz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.08.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031741/2013-08-06/, consulté le 30.10.2020.