de fr it

vonHeiligenberg

Les von H. apparaissent pour la première fois au XIe s., tout d'abord comme avoués du couvent de Petershausen, puis comme avoués du chapitre cathédral et de la ville de Constance (jusqu'en 1213). Le château fort de H., qui a donné son nom aux comtes, puis au comté de H., se trouve dans la commune homonyme, au centre de l'ancien comté de Linzgau, au nord du lac de Constance. Dès 1135, les von H. sont mentionnés dans les actes comme comtes de Linzgau. En 1169, puis dès 1272, ils furent en outre landgraves. Leur lieu de sépulture se trouvait dans le couvent cistercien de Salem qu'ils dotèrent de nombreuses terres et auquel ils vendirent la plus grande partie de leurs biens au XIIIe s. Vers 1164 déjà, ils avaient vendu à Rudolf von Pfullendorf le château fort de Rheineck, qu'ils avaient reçu en fief de l'évêque de Constance; en 1256, ils vendirent aux nonnes du couvent de Töss deux moulins situés au-dessus de Winterthour, également fiefs épiscopaux. En 1277, le comte Berthold (->), évêque de Coire de 1290/1291 à 1298 et dernier représentant de la famille, vendit le château et le comté à son oncle, le comte Hugo Ier de Werdenberg-H.

Sources et bibliographie

  • Fürstenbergisches Urkundenbuch, 5, Bodenseebibliothek, Friedrichshafen
  • C.B.A. Fickler, Heiligenberg in Schwaben, 1853
  • G. Götz, Niedere Gerichtsherrschaft und Grafengewalt im badischen Linzgau während des ausgehenden Mittelalters, 1913
  • I.J. Miscoll-Reckert, Kloster Petershausen als bischöflich-konstanzisches Eigenkloster, 1973

Suggestion de citation

Reck, Ursula: "Heiligenberg, von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.02.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/031776/2008-02-12/, consulté le 25.10.2020.