de fr it

vonHewen

Famille de barons, attestée du XIe au XVIe s., qui doit son nom au château fort de Hohenhewen près d'Engen dans le Hegau. Les seigneurs de H. s'appelaient à l'origine seigneurs d'Engen (1050) et ce n'est qu'après la construction de leur château qu'ils se donnèrent le nom de H. (1174). La ville d'Engen et les villages environnants constituaient le noyau de la seigneurie. On ignore quel genre de relations les H. entretenaient avec les Zähringen et les Staufen. En 1291, Rudolf von H. devint vassal de la maison de Habsbourg, qu'il servit comme juge au tribunal de la cour (1313) et émissaire du roi (1322). Vers 1365, la famille acquit la seigneurie de Griesenberg en Thurgovie et, en 1428, celle de Hohentrins dans les Grisons. En 1398, elle remit en gage la seigneurie de H. au duc Léopold de Habsbourg, qui la vendit en 1404 au comte Hans de Lupfen. Ensuite, les H., surtout Heinrich, évêque de Constance (->), se disputèrent en vain avec les comtes de Lupfen pour récupérer leur seigneurie, revendication à laquelle Peter renonça définitivement après son mariage avec Agnes de Lupfen en 1477. La famille, qui posséda des parties de la seigneurie de Werdenberg dans la vallée du Rhin (1498-1517), s'éteignit en 1570 avec Albert Arbogast.

Sources et bibliographie

  • W. Sandermann, Die Herren von Hewen und ihre Herrschaft, 1956
  • H. Berner, éd., Engen im Hewen, 3 vol., 1983-2000
  • Th. Gut, Hohenhewen, 2001
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF