de fr it

Anna BarbaraHess-Wegmann

23.9.1764 à Zurich, 25.4.1829 à Zurich, prot., de Zurich. Fille de Johannes Wegmann, boucher, sénateur helvétique et maître de corporation, et de Susanne Gimmel. 1) 1790 Ludwig Hess (->), 2) 1811 Johann Jakob Stolz, théologien. Dans son credo de la Révolution française écrit en 1792, H. plaida en faveur de l'égalité entre la ville et la campagne. On lui doit une relation circonstanciée des dernières années de l'Ancien Régime à Zurich (Inländische Unruhen 1794/1795) et un manuscrit sur la période de transition qui suivit (Darstellungen der Übergangszeit 1797/1798), tous deux conservés aux archives d'Etat de Zurich. En dépit de sa collaboration avec Johann Kaspar Lavater (copie de textes), elle conserva à son égard une distance critique. Après la mort de son premier mari, H. s'occupa d'artisanat textile tout en élevant son fils, Johann Jakob, futur bourgmestre. Elle était très versée en belles-lettres, ainsi qu'en littérature politique et philosophique.

Sources et bibliographie

  • V. Bodmer-Gessner, Die Zürcherinnen, 31966, 119-142
  • E. Joris, «Die geteilte Moderne», in RSH, 46, 1996, 306-331
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Anna Barbara Hess (nom de mariage)
Anna Barbara Wegmann (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 23.9.1764 ✝︎ 25.4.1829