de fr it

MariaCrönlein

24.3.1883 à Altdorf (UR), 20.11.1943 à Altdorf, cath., Allemande. Fille d'Alphons, relieur, et de Leonie Ammann. Célibataire. C. passa sa jeunesse à Altdorf, puis fut longtemps gouvernante près de Ludwigshafen. Elle fréquenta l'école d'études sociales pour femmes et suivit des cours à l'université de Heidelberg. Au début de la Première Guerre mondiale, elle devint samaritaine à Fribourg-en-Brisgau, mais dut revenir dans le canton d'Uri pour raisons de santé. Elle travailla pour la Ligue suisse de femmes catholiques, comme secrétaire de la propagande (1916-1919), puis comme secrétaire générale (1919-1925), et développa le service d'orientation professionnelle. En 1918, elle fonda l'école sociale-caritative pour femmes à Lucerne, qu'elle dirigea jusqu'en 1930. Elle rédigea la Katholische Schweizerin de 1918 à 1923. C. fut une adversaire résolue du suffrage féminin et refusa de collaborer avec des organisations féminines non-catholiques.

Sources et bibliographie

  • I. Sprenger-Viol, Merk-würdige Frauen, 1986, 33-40
  • C. Mutter, Frauenbild und politisches Bewusstsein im Schweizerischen Katholischen Frauenbund, mém. lic. Fribourg, 1987
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.3.1883 ✝︎ 20.11.1943