de fr it

WalterKönig

9.4.1908 à Nidau, 4.7.2003 à Bienne, prot., de Wiggiswil. Fils de Rudolf, machiniste, et de Maria Gasser. 1) 1936 Margaritha Maria Josefa Grediger (✝︎1963), fille de Friedrich Alois, 2) 1965 Elleonora Walther, fille de Max Jakob. Ecoles à Bienne. Apprentissage à la Banque populaire de Bienne (1924-1927), études à Paris et Londres (1932-1933), diplômes pour l'enseignement de la sténographie (1931) et des branches commerciales (1933). Secrétaire des finances à Bienne (1934), adjoint de police (1939, organisateur de la protection anti-aérienne), inspecteur de police (1943). Inscrit au PS en 1946, député au Grand Conseil bernois (1950-1962). Conseiller municipal à Bienne de 1953 à 1965 (responsable de la Police et des Services industriels en 1956, des Affaires sociales en 1957 par la volonté de la majorité bourgeoise et des Finances après la victoire électorale des socialistes en 1960), K. s'occupa du logement des personnes âgées en créant une fondation qu'il présida de 1958 à 1978 et en construisant quatre immeubles. Conseiller national (1959-1965). Candidat malheureux à la mairie de Bienne en 1960 et 1964 (contre Fritz Stähli) et au Conseil d'Etat bernois en 1964. Directeur de l'Office fédéral de la protection civile (1965-1974), il acheva le programme d'aménagement d'abris. Il présida le Syndicat de l'hôpital de Bienne (1960-1978). En 1973-1974, il mena devant la cour suprême un procès (conclu à l'amiable) à propos de l'héritage de Marguerite Weidauer-Wallenda, propriétaire d'un cinéma ambulant.

Sources et bibliographie

  • Annu. des autorités, administrations et entreprises fédérales, 1964
  • Der Bund, 11.7.1965; 27.3.1974
  • Bieler Tagblatt, 9.4.1973; 10.4.1978; 25.1.1994; 8.4.1999
  • NZZ, 26.3.1974
  • W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 481-482
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF