de fr it

Charles-GuillaumeKopp

8.5.1822 à Heiligenstein (Alsace), 31.5.1891 à Strasbourg, prot., Français, de Neuchâtel (1859). Fils de Christian Théophile, pasteur, et de Caroline Kuntz. Frère d'Emile (->). 1854 Sophie Charlotte Meyrat, de Neuchâtel, fille de Pierre Henri, horloger. Ecole normale supérieure à Paris en mathématiques et en physique. Professeur au lycée de Cherbourg en 1847, mis à disposition sans traitement en 1849, K. retrouva un poste à Châteauroux. Il quitta pourtant la France en 1851, devint professeur de chimie et de physique au gymnase pédagogique de Neuchâtel (1851-1866), puis de physique à l'académie de cette ville (1866-1873). Ses mesures du niveau des trois lacs jurassiens lui valurent d'être nommé à la commission fédérale d'hydrométrie et serviront à la première correction des eaux du Jura. Il analysa des sources karstiques, des tourbes, des argiles, les asphaltes de Travers et Saint-Aubin (auj. comm. Saint-Aubin-Sauges), des huiles d'horlogerie et des vins, surveilla la qualité des gaz d'éclairage des villes. Il partit enseigner à Mulhouse en 1873.

Sources et bibliographie

  • Hist. de l'Université de Neuchâtel, 2, 1994, 350-351
  • Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 22, 1994, 2083
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF