de fr it

WilhelmSchimper

12.5.1856 à Strasbourg, 9.9.1901 à Bâle, luthérien, Alsacien. Fils de Wilhelm Philipp, professeur de géologie à Strasbourg, et d'Adèle Besson, fille de David August, commerçant de Couvet. Célibataire. Etudes de sciences naturelles à Strasbourg (1874-1878, doctorat). Chercheur associé à l'université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, 1880-1881), voyage de recherches à la Barbade, à Trinidad et au Venezuela (1882-1883). Privat-docent (1883), puis professeur extraordinaire de botanique physiologique à Bonn (1886). S. fit des voyages au Brésil, à Ceylan et à Java, participa (1898-1899) à l'expédition allemande sur les grands fonds marins de l'Atlantique oriental et de l'océan Indien à bord du Valdivia, au cours de laquelle il contracta le paludisme. Professeur ordinaire à Bâle (1898). S. postula en 1883 l'origine symbiotique des chloroplastes et fut un précurseur de la théorie endosymbiotique. Il s'intéressa aux conditions de vie et à l'adaptation physiologique des plantes dans des conditions extrêmes, fonda la géographie botanique écologique et créa le concept de forêt tropicale humide (tropischer Regenwald). La Fondation Schimper pour les recherches écologiques hors d'Europe fut fondée en 1968 à l'université de Hohenheim, près de Stuttgart.

Sources et bibliographie

  • Pflanzen-Geographie auf physiologischer Grundlage, 1898, 31935
  • Herbier, université de Kiel
  • Berichte der Deutschen Botanischen Gesellschaft, 19, 1901, 54-70 (avec liste des œuvres)
  • DSB, 12, 165-167
  • NDB, 22, 783-784
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.5.1856 ✝︎ 9.9.1901

Suggestion de citation

Neuenschwander, Erwin: "Schimper, Wilhelm", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.04.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032095/2011-04-11/, consulté le 29.11.2020.