de fr it

GeorgSidler

31.8.1831 à Zoug, 9.11.1907 à Berne, cath., puis, en 1871, cath.-chr., de Zoug et, en 1845, d'Unterstrass (auj. comm. Zurich). Fils de Georg Joseph (->) et de Maria Verena Moos. Beau-frère de Heinrich Schweizer. 1866 Hedwig Schiess, fille de Johann Ulrich Schiess. Etudes de mathématiques et d'astronomie à l'université de Zurich (1850-1852), puis à Paris (1852-1854), doctorat (1854), privat-docent à Zurich (1854), études à Berlin (1854-1855), privat-docent à l'EPF de Zurich (1855). Maître de mathématiques à l'école cantonale de Berne (1856-1860), privat-docent et collaborateur de l'observatoire astronomique de Berne (1857), S. fut professeur titulaire (1866), puis extraordinaire (1880-1898) de mathématiques et d'astronomie à l'université de Berne. Membre de plusieurs sociétés scientifiques. Auteur de travaux importants de mécanique céleste (théorie des perturbations) et d'analyse (fonctions sphériques).

Sources et bibliographie

  • Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaft in Bern, 1908, 230-256 (avec liste des œuvres)
  • Schweizerische Pädagogische Zeitschrift, 18, 1908, 65-79
  • Actes SHSN, 91, 1908, 101-108
  • Vierteljahrsschrift der Naturforschenden Gesellschaft in Zürich, 53, 1908, 1-32
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.8.1831 ✝︎ 9.11.1907

Suggestion de citation

Verdun, Andreas: "Sidler, Georg", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.01.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032100/2013-01-17/, consulté le 14.05.2021.