de fr it

Josef AntonHenne

22.7.1798 à Sargans, 22.11.1870 à Wolfhalden, cath., de Sargans. Fils de Josef Anton, tailleur en journée. Friederike Stehle. Etudes de lettres à Fribourg-en-Brisgau et Heidelberg, doctorat (1825). Maître à l'institut Fellenberg à Hofwil (1822-1823), archiviste de l'abbaye de Saint-Gall (1826-1834), maître à l'école cantonale catholique de Saint-Gall (1834-1842), professeur extraordinaire d'histoire à l'université de Berne (1842-1855), bibliothécaire de l'abbaye de Saint-Gall (1855-1861), secrétaire du Département cantonal de l'instruction publique (1862-1870). Membre de la Constituante (1830-1831). Représentant du radicalisme politique et publiciste, H. édita de 1830 à 1838 l'hebdomadaire Der Freimütige (précédemment Bürger- und Bauernfreund) et prit une grande part aux luttes politiques et confessionnelles du canton de Saint-Gall. A la veille du Kulturkampf, il s'opposa violemment aux ultramontains. En outre, H. fut l'auteur de recueils de légendes (Schweizerische Lieder und Sagen, 1824), de chants populaires (Luaged vo Bergen u Thal, 1824), d'épopées nationales (Diviko und das Wunderhorn, 1826) et d'exposés historiques (Neue Schweizer Chronik fürs Volk, 3 vol. 1828-1834).

Sources et bibliographie

  • Correspondance, StASG, KBSG
  • K.H. Reinacher, Josef Anton Henne, 1916 (avec liste des œuvres)
  • A. Senti, «Wenn Dichter Politiker werden», in Terra plana, 4, 1998, 25-31
  • D. Jost, «Literatur bis zur Nachkriegszeit», in St. Gallen: Geschichte einer literarischen Kultur, éd. W. Wunderlich, 1, 1999, 580-584
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF