de fr it

AlbertRilliet-de Candolle

5.2.1809 à Genève, 30.10.1883 à Bellevue, prot., de Genève. Fils d'Albert-Louis Rilliet, conseiller d'Etat, et d'Albertine Pictet. Frère de Frédéric Rilliet (->), petit-fils de Marc-Auguste Pictet, arrière-petit-fils de Louis Necker, neveu de Louis Rilliet-de Constant (->). 1835 Amélie de Candolle, fille de Jacob-Michel, banquier. Etudes de théologie à Genève (1828-1832). Professeur de littérature à l'académie de Genève (1844-1846, démis de sa chaire par les radicaux), puis cofondateur et directeur du gymnase libre (1849-1857). R. publia des travaux de traduction et d'exégèse du Nouveau Testament et collabora à l'édition des Calvini Opera, livra des contributions à divers journaux et revues conservateurs (le Fédéral, la Bibliothèque universelle et le Journal de Genève), mais se consacra surtout à l'histoire. Il édita divers textes accompagnés d'études de première main, notamment sur le premier séjour de Calvin à Genève et le procès de Michel Servet.

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 5, 340
  • J. Rilliet, Six siècles d'existence genevoise: les Rilliet (1377-1977), 1977
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Albert Rilliet (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 5.2.1809 ✝︎ 30.10.1883