de fr it

CasparMarkwalder

13.10.1771 à Würenlos, 23.10.1845 à Zurich, prot., de Würenlos, de Zurich (1822). Fils de Jakob et d'Elsbeth Ungricht. 1) 1797 Dorothea Forster, 2) 1814 Regula Juditha Beyel, veuve Rieter. En 1809, M. acquit à Zurich une maison d'habitation et une teinturerie en bleu (à l'arrière de la Bärengasse 19) à laquelle on adjoignit en 1835 une indiennerie. Les bâtiments furent vendus en 1842 au directeur des postes Hans Jakob Schweizer. M. et ses fils continuèrent cependant à exploiter les deux ateliers. A sa mort, l'indiennerie fut abandonnée tandis que la direction de la teinturerie, devenue une garancerie, passa à ses fils Heinrich et Johannes, associés à part égale. La société fut liquidée en 1849.

Sources et bibliographie

  • A. Bürkli, «Zürich's Indienne Manufaktur und Türkischroth-Färberei in früherer Zeit», in ZTb, 1882, 1881, 193-211
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.10.1771 ✝︎ 23.10.1845
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Peter-Kubli, Susanne: "Markwalder, Caspar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.03.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032326/2008-03-12/, consulté le 26.09.2021.