de fr it

Johann JakobWeber

6.10.1814 à Bischofszell, 13.1.1901 à Winterthour, prot., de Gottshaus (auj. comm. Hauptwil-Gottshaus) et, en 1875, de Winterthour. Fils de Johannes, boulanger et aubergiste, et de Susanna Greuter. 1) 1842 Friederike Amalie Wieking, Allemande, fille de Hermann Rudolf, contrôleur de toiles de lin et commerçant, 2) 1859 Anna Elisabetha Wild, fille de Kaspar, boucher. Après un apprentissage de teinturier à Saint-Gall, W. fit un tour de compagnonnage en France et en Allemagne (1836-1842). Contremaître dans une teinturerie près de Karlsruhe (1842-1845). Avec Georg Bosshart, il fonda en 1845 une teinturerie dans le quartier de la Schleife à Winterthour (Johann Jakob Weber, blanchisserie, teinturerie et atelier d'apprêtage dès 1847). Comptant 42 employés en 1855, 160 en 1887, environ 300 en 1901, ses ateliers fournissaient surtout les entreprises de Winterthour qui exportaient vers le Proche et l'Extrême-Orient. Membre de la commission scolaire (1870-1873), des commissions de l'assistance publique (1870-1885) et de l'hôpital (1871-1885), ainsi que vice-président du conseil de paroisse (1873-1898) de la ville de Winterthour. Député démocrate au Grand Conseil zurichois (1870-1881).

Sources et bibliographie

  • A. Bütikofer, «Johann Jakob Weber zur Schleife (1814-1901)», in Winterthurer Jahrbuch, 35, 1988, 13-37
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.10.1814 ✝︎ 13.1.1901
Indexation thématique
Economie et professions