de fr it

RudolfZeller

27.9.1758 à Zurich, 13.4.1832 à Unterstrass (auj. comm. Zurich), prot., de Zurich, puis aussi d'Unterstrass. Fils de Jakob Christoph, horloger, et d'Anna Catharina Rosenstock. 1787 Magdalena Rollenbuz, fille de Hans Caspar, teinturier. Dès 1776, apprentissage de teinturier chez son frère Heinrich (->) et à Nîmes. En 1784, Z. acheta avec son frère un terrain au Drahtschmidli, à Unterstrass, sur lequel il construisit, outre une maison d'habitation, une teinturerie de filés au rouge turc, dont il prit la direction. Il en ouvrit une seconde en 1810 au Stampfenbach, qu'il transforma en 1820 en teinturerie en pièces au rouge turc, qui fut l'une des premières de ce type. En 1814, il acheta le domaine d'Edlibach, sur les hauteurs du Stampfenbach (où allait naître plus tard Conrad Ferdinand Meyer). Peu après 1810, Z. céda la fabrique du Drahtschmidli à son fils Caspar (1788-1821).

Sources et bibliographie

  • K. Sulzer, «Türkischrot - eine verschwundene Industrie», in ZTb 1994, 1993, 173-247, surtout 178-186
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 27.9.1758 ✝︎ 13.4.1832
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Baertschi, Christian: "Zeller, Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032369/2014-02-05/, consulté le 23.11.2020.