de fr it

JosephGorani

2.2.1740 à Milan, 13.12.1819 à Genève, de Milan. Fils du comte Ferdinando et de Marianna Belcredi. Célibataire. Publiciste et mémorialiste, G. voyagea dans divers pays d'Europe. De retour à Milan (1768) et sous l'influence des Lumières françaises, il commença sa carrière littéraire en fréquentant le milieu de la revue Il Caffè. Les amitiés qu'il noua au cours de son premier séjour à Genève (1769) le rapprochèrent de la Suisse romande où il publia plusieurs ouvrages. Il passa une grande partie des années suivantes à Nyon, puis à Genève. Partisan, à ses débuts, de la Révolution française (en 1790, il s'établit à Paris), G. s'en distancia par la suite. En 1793, il fut envoyé en mission officielle à Genève mais se compromit définitivement avec les Français en s'opposant à leur projet d'annexion de la République. Contraint de se réfugier dans diverses localités de Suisse alémanique, il s'établit définitivement à Genève en 1796, où il écrivit entre autres ses célèbres mémoires, achevés en 1811 (Mémoires pour servir à l'histoire de ma vie).

Sources et bibliographie

  • Algéographie genevoise, ou Précis hist. de la République de Genève, avec les détails de sa réunion à la France, ms., BPUG
  • A. Casati, éd., Le memorie di Giuseppe Gorani, 3 vol., 1936-1942
  • Correspondance, BPUG et AEG
  • P. Chappuis, «Joseph Gorani et la Suisse», in RSH, 1952, 363-385
  • DBI, 58, 4-8
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.2.1740 ✝︎ 13.12.1819

Suggestion de citation

Vaj, Daniela: "Gorani, Joseph", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.09.2007, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032407/2007-09-12/, consulté le 26.11.2020.