de fr it

RobertMiron

1569, 1641 en France. Conseiller au parlement de Paris. Sous Louis XIII, M. fut ambassadeur de France auprès de la Confédération et des III Ligues (1617-1627), parfois avec d'autres envoyés extraordinaires. Il avait pour mission principale de combattre l'influence des Habsbourg dans les III Ligues et la Confédération catholique. Comme il était parvenu à attirer l'avoyer soleurois Johann von Roll dans son camp, Soleure fut le premier canton catholique à approuver le traité de Madrid entre la France et l'Espagne en 1621. L'accord prévoyait la rétrocession de la Valteline aux III Ligues. A partir de 1624, M. ouvrit la voie à la politique du cardinal de Richelieu aux Grisons, alors en proie à des troubles.

Sources et bibliographie

  • «Relation de ce qui s'est passé en Suisse depuis la résidence de Monsieur Miron, à scavoir depuis le 17. Novembre 1617 jusqu'au 2. Mars 1624, et continuée jusqu'en Décembre 1627», in Archiv für Schweizerische Geschichte, 2, 1844, 270-321
  • E. Rott, Hist. de la représentation diplomatique de la France auprès des cantons suisses, de leurs alliés et de leurs confédérés, 3, 1906, 503-1002
  • H. Roth, Die solothurnische Politik während des Dreissigjährigen Krieges, 1946, 10-56
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1569 ✝︎ 1641