de fr it

Jean-FrançoisSoiron

18.8.1756 à Genève, 1812 ou 1813 à Paris, prot., du Dauphiné, bourgeois de Genève en 1790. Fils de Sébastien, fournier, et d'Elisabeth Palanchar. Françoise Jeanne Madeleine Fallery. Apprentissage de peinture sur émail chez Jacques Teulon (1768-1773), école publique de dessin dès 1769. S. s'associa aux émailleurs David Frainet, Etienne Frégent et Louis-André Fabre. Membre de la Société des Arts en 1799. Il s'établit à Paris en 1800, travailla pour la manufacture de Sèvres et fit une belle carrière de portraitiste à la cour impériale. Il exposa à Paris (1800-1810, médaille de 1re classe en 1808). L'un des meilleurs peintres sur émail de son temps, excellent dessinateur et coloriste.

Sources et bibliographie

  • L.R. Schidlof, La miniature en Europe, 1964, 787-788
  • F.X. Sturm, Emaux peints de Genève, XVIIIe et XIXe s., 1975, 25-26
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.8.1756 ✝︎ 1812 ou 1813

Suggestion de citation

Xavière Sturm, Fabienne: "Soiron, Jean-François", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.11.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032518/2010-11-03/, consulté le 25.09.2020.