de fr it

EmileNicolet

19.8.1879 à Vevey, 21.12.1921 à Genève, prot., de Neuchâtel. Fils d'Emile Auguste et de Cécile Tétaz. Hanna Heimann, fille de Joseph. Apprentissage de monteur de boîtes. N. travaille d'abord à La Chaux-de-Fonds, puis à Genève, où il s'engage rapidement dans le syndicalisme et la politique. Responsable du secrétariat ouvrier pour la Suisse romande (1916-1921), secrétaire général de la Fédération du commerce, des transports et de l'alimentation pour Genève (1913-1920). Député socialiste au Conseil municipal (législatif) de Plainpalais (auj. comm. Genève) de 1911 à 1914 et de 1918 à 1921, conseiller administratif (1921). Membre du Grand Conseil (1907-1921) et du Conseil national (1919-1921). N. prit une part active à la grève générale de 1918 à Genève. Rédacteur en chef du journal Peuple suisse.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 959-960 (avec erreurs)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.8.1879 ✝︎ 21.12.1921

Suggestion de citation

Barrelet, Jacques: "Nicolet, Emile", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 10.02.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/032695/2009-02-10/, consulté le 25.10.2020.