de fr it

ErnstJakob

12.9.1879 à Lyss, 30.3.1950 à Port, prot., de Rapperswil (BE). Fils de Friedrich, boulanger. 1901 Bertha Nikles, fille de Johannes. Apprentissage de mécanicien (1895-1899). Chauffeur à la compagnie Jura-Simplon (plus tard intégrée aux CFF) de 1901 à 1915, conducteur de locomotive aux CFF de 1915 à 1934, mis à la retraite anticipée en raison d'une maladie cardiaque. Président central de l'Association du personnel des locomotives et membre du comité de la Fédération suisse des cheminots (1922-1943), membre de la sous-fédération des retraités (1943-1950), membre du comité de l'USS, cofondateur de l'Association des ouvriers socialistes de Port. Engagé dans la vie politique depuis 1900 environ, J. fut membre (dès 1907) et président (1915-1945) de l'exécutif de la commune de Port, député socialiste au Grand Conseil bernois (1918-1946, président en 1928-1929), conseiller national de 1919 à 1922 (démissionnaire en raison de l'incompatibilité avec son statut de fonctionnaire), de 1935 à 1939 (non réélu) et de 1947 à 1950. Défenseur pragmatique et respecté des cheminots (membre de vingt-cinq commissions du Conseil national), J. siégea aussi aux conseils d'administration des Forces motrices bernoises et du chemin de fer Bienne-Meinisberg (président de 1925 à 1934). Il présida l'organe de surveillance de la maison d'éducation pour garçons de Cerlier. Bourgeois d'honneur de Port.

Sources et bibliographie

  • Der Eisenbahner, 6.4.1950
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 178-179
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF