de fr it

Frédéric-AugusteMonnier

16.4.1847 à Dombresson, 23.1.1931 à Lausanne, prot., de Dombresson, bourgeois d'honneur de Neuchâtel (1893). Fils de Frédéric-Auguste (->). Mathilde Hartmann, fille de Jean-Théobald, notaire, syndic de Fribourg, veuve de François-Antoine-Ignace Vicarino. Etudes de droit à Neuchâtel, Berlin et Paris (1863-1867). Avocat à Neuchâtel (1869-1893). Libéral jusqu'en 1888, puis radical, M. fut membre du Conseil général et du Conseil municipal (1874-1877) et présida le Conseil communal (exécutif) de Neuchâtel (1888-1893). Député au Grand Conseil neuchâtelois (1889-1893, président en 1891), puis conseiller d'Etat (1893-1896, Justice et police). Conseiller aux Etats (1893-1896). Juge au Tribunal fédéral (1896-1921; président, 1905-1906). Major d'infanterie. Administrateur des chemins de fer Jura-Neuchâtelois et du Jura-Simplon. Membre du Club alpin suisse.

Sources et bibliographie

  • Messager NE, 1932, 46
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 911
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF