de fr it

ArthurSchmid

25.1.1928 à Oberentfelden,1.5.2023 à Oberentfelden, protestant, d'Oberentfelden et de Staffelbach. Fils d'Arthur Schmid, conseiller national socialiste et rédacteur en chef du Freier Aargauer, et de Frieda Lina née Herzig. 1) 1955 Gertrud Schoch, fille d'Albert Schoch, 2) 1966 Margrith Bonicalza, fille d'Andrea Bonicalza. Après des études de droit à l'Université de Zurich (doctorat), Arthur Schmid fut secrétaire du tribunal de district de Kulm, puis secrétaire général de la Direction de la santé du canton d'Argovie. Conseiller national du Parti socialiste (PS, 1959-1979; Assemblée fédérale), il intervint dans les domaines des assurances sociales et de la formation (instruction publique). Président du PS suisse (1969-1974), candidat officiel du parti au Conseil fédéral en 1973, il fut battu par l'outsider Willi Ritschard. Conseiller d'Etat (Education, 1965-1993; gouvernements cantonaux), plusieurs fois landamman, il marqua de son empreinte le système scolaire argovien avec l'ouverture de l'école normale, la loi scolaire, la création de l'Ecole technique supérieure de Brugg-Windisch et de l'Ecole supérieure d'économie et d'administration des cantons d'Argovie et de Soleure. Promoteur de la vie culturelle, son plus grand revers fut l'échec du projet de Haute école d'Argovie (1976).

Sources et bibliographie

  • Gemeinderäte Oberentfelden und Unterentfelden, Komitee für die 1000-Jahrfeier Entfelden (éd.): 1000 Jahre Entfelden, 965-1965, 1965, pp. 62-63.
  • Aargauer Tagblatt, 30.3.1993.
  • Badener Tagblatt, 31.3.1993.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Patrick Zehnder: "Schmid, Arthur", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.09.2023, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/033167/2023-09-12/, consulté le 13.06.2024.