de fr it

EugenKeller

3.11.1925 à Bâle, 28.12.2020 à Bâle, catholique, de Bâle. Fils d'Eugen Keller, transporteur, et d'Emilie née Dietsche. 1952 Therese Schmidlin, fille d'Hermann Schmidlin, musicien. Eugen Keller obtint une maturité au gymnase scientifique de Bâle en 1945 et un diplôme d'ingénieur en génie civil à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich en 1949. De 1950 à 1972, il travailla au sein du bureau d'ingénieurs Gruner AG à Bâle, qu'il dirigea dès 1963 et dont il fut l'administrateur dès 1970. Membre du Parti conservateur chrétien-social (Parti démocrate-chrétien, PDC), député au Grand Conseil de Bâle-Ville (1960-1972, président en 1970-1971), il fut conseiller d'Etat (1972-1992), en charge du Département de la santé (1972-1976), puis de celui des constructions (1976-1992). Il eut alors la responsabilité de grands projets controversés tels que la tangente nord de l'autoroute A2, le plan général de la gare CFF et la reconstruction du pont Wettstein. Dans les années 1970 et 1980, confronté à l'hostilité de la région bâloise aux centrales nucléaires, Keller développa des modèles innovants en matière d'économies énergétiques. De 1963 à 1972, il présida le Parti catholique populaire de Bâle-Ville. Il s'engagea également dans l'Eglise catholique de Bâle.

Sources et bibliographie

  • Nordschweiz. Basler Volksblatt, 2.11.1985.
  • Basler Zeitung, 14.5.1992; 3.11.2005.
  • bz – Zeitung für die Region Basel, 4.1.2021 (nécrologie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.11.1925 ✝︎ 28.12.2020

Suggestion de citation

Franz Wirth: "Keller, Eugen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.08.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/033315/2021-08-24/, consulté le 25.09.2022.