de fr it

HerbertMoos

1.1.1893 à Zoug, 21.3.1965 à Genève, cath., de Zoug. Fils de Josef (->). 1) 1919 Marie Louise Pellet, fille de Jules, 2) 1964 Verena Kocher, fille de Rudolf. Enfance à Paris, gymnase à Berne, études de droit, philosophie et histoire à Munich, Vienne, Paris et Grenoble. Secrétaire privé du japonisant Basil Hall Chamberlain à Tokyo (1918). Correspondant à l'étranger de plusieurs journaux (dont la Schweizer Zeitung et les Schweizerische Republikanische Blätter) jusqu'en 1936 et traducteur pour le service de presse tchèque de la Société des Nations. Rédacteur dès la fin de 1936 de l'émission radiophonique hebdomadaire Völkerbundschronik, consacrée à la Société des Nations, M. la transforma en chronique de politique extérieure (intitulée Weltchronik dès septembre 1939). Depuis octobre 1939, il fut en outre rédacteur de la rubrique étrangère au quotidien Die Tat. En raison de son attitude antinazie, sous la pression de la légation allemande à Berne et du conseiller fédéral Marcel Pilet-Golaz, il fut licencié par Radio Beromünster en 1940 (remplacé par Jean Rudolf von Salis) et perdit sa place au journal Die Tat. Conseiller national bernois AdI (1939-1941). Editeur avec Franz Carl Endres de la chronique Das Grosse Weltgeschehen (6 vol., 1940-1946). Il mourut dans l'oubli et la pauvreté.

Sources et bibliographie

  • Arch. de la radio suisse alémanique DRS, Berne
  • C. Schröder, Politik im schweizerischen Rundfunk bis 1947, 1991, 53, 98-111
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF