de fr it

AntonioArcioni

11.4.1811 à Corzoneso, 21.11.1859 à Leontica, cath., de Corzoneso. Fils de Giacomo, propriétaire terrien, et de Giuseppina Gatti. 1851 Giulietta Bonavia, de Milan. A. entra au service d'Espagne en 1834 et combattit contre les carlistes. Bardé de décorations, il rentra au pays en 1844 avec le grade de capitaine. Lors de la guerre du Sonderbund, il commanda une compagnie tessinoise de chasseurs près d'Airolo. Au printemps 1848, A., républicain, soutint le soulèvement lombard contre l'Autriche avec un corps de volontaires qui comptait près de 1500 Tessinois; il avança jusqu'à trente kilomètres de Trente (I). Des différends avec son supérieur le poussèrent à repasser au val Blenio à fin avril 1848. En automne 1848, avec deux cents volontaires, il tenta en vain une percée du Tessin en direction du lac de Côme par le val d'Intelvi (I). Commandant de la Legione dell'emigrazione italiana, A. soutint au printemps 1849 la République romaine. Il participa avec sa Legione Arcioni à la défense de Rome en juin-juillet 1849 et fut promu général des troupes républicaines, avec rétroactivité au 3 mai 1849. Rentré au Tessin, A. sera marchand de bois, instructeur des milices tessinoises, commandant de la place d'armes de Bellinzone et député libéral en 1855.

Sources et bibliographie

  • DBI, 3, 782-783
  • R. Arcioni, «Il generale Antonio Arcioni», in Rivista militare della Svizzera italiana, 39, 1967, 87-111
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.4.1811 ✝︎ 21.11.1859