de fr it

AugusteLaufer

18.3.1861 à La Sarraz, 1.6.1918 à Morges, prot., de Kloten. Fils de Jean Jacques, pasteur de l'Eglise libre, et d'Henriette dite Avocat, née Borgeaud. Frère de Paul (->). Célibataire. Etudes au collège Galliard, puis au gymnase classique de Lausanne. Formation musicale avec le pianiste Carl Eschmann-Dumur. Professeur de piano dès 1881 à l'institut de musique, plus tard conservatoire de Lausanne, L. eut notamment Henri Gagnebin comme élève. Auteur de nombreux recueils de chants, notamment pour les Unions chrétiennes (1903), les Unions cadettes (1905) et d'une étude sur La musique et la morale (1905). L. a préparé les Psaumes et cantiques, hymnes de la chrétienté protestante (1926), qui contient deux de ses compositions. Il a donné son nom à ce psautier, resté en usage en Suisse romande jusque dans les années 1960.

Sources et bibliographie

  • APriv Laufer, Lausanne
  • Auguste Laufer, 1918
  • La Patrie suisse, no 648, 1918, 179
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.3.1861 ✝︎ 1.6.1918