de fr it

JacquesUrbain

9.4.1923 (Jacques Urbain Bovard) à Genève, cath., de Fribourg. Fils de Jean Bovard, paveur, et d'Angèle Fracheboud. 1) France Guilbot, 2) 1965 Léa Lehring, fille d'Alfred. Après une formation de peintre en bâtiment, U. se consacre à l'écriture. Folkloriste et historien dès 1950. Autodidacte, il se découvre une passion pour la chanson populaire francophone dont il devient un spécialiste national en se basant sur l'analyse historique des textes. Il publie une Anthologie de la jeune poésie bulgare (1955). Sa recherche la plus importante est le Répertoire thématique des chansons populaires recueillies en Suisse romande (1884-1917), resté manuscrit et conservé à la Bibliothèque nationale à Berne. Auteur de La chanson populaire en Suisse romande (3 vol. 1977-1994) et de La pastourelle française en Suisse romande du Moyen Age à nos jours (1986). Prix de musicologie Pierre Meylan (1981). On lui doit une quarantaine de titres imprimés ou restés manuscrits, dont La chanson populaire à sujets religieux (1994).

Sources et bibliographie

Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Variante(s)
Jacques Urbain Bovard (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 9.4.1923

Suggestion de citation

Matthey, Jean-Louis: "Urbain, Jacques", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.09.2011. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/035220/2011-09-29/, consulté le 25.01.2021.