de fr it

Conservatoires

Du XVIe au XVIIIe s., le conservatorio était, en Italie, un orphelinat dont les pensionnaires recevaient une formation musicale. Aujourd'hui, un conservatoire est un établissement voué presque exclusivement à la formation professionnelle des musiciens, ou bien, dans un sens représenté surtout en Suisse romande (Delémont, Le Locle, Nyon, Sion par exemple) une école de musique cantonale, municipale ou privée, ouverte aux amateurs ou dispensant un enseignement préparatoire. A leur fondation au XIXe s. et au début du XXe, la plupart des grands conservatoires suisses n'avaient pas de section professionnelle; la première fut ouverte à Bâle en 1905, sous la direction de Hans Huber.

Alors qu'en Allemagne et en Autriche, la création de hautes écoles de musique réservées aux professionnels date du milieu du XXe s., la Suisse n'a commencé à transformer ses conservatoires en hautes écoles spécialisées (HES) qu'après 1990. Le but est de s'adapter aux normes européennes, afin d'obtenir, en une époque de forte mobilité, une équivalence entre diplômes suisses et européens. Soumis à la nouvelle loi sur les HES, les conservatoires devenus hautes écoles de musique encouragent la recherche et le développement, en accord avec les instituts universitaires de musicologie.

Si les conservatoires de Genève, Fribourg et Lausanne ont peu modifié leurs structures traditionnelles, en revanche ceux de Bâle, Berne, Bienne, Lucerne, Winterthour et Zurich ont tous été réunis à d'autres institutions et forment quatre entités: la division d'enseignement supérieur de l'académie de musique du canton de Bâle-Ville (avec la Schola cantorum basiliensis et la section professionnelle de l'école de jazz de Bâle), la haute école de musique et d'art dramatique du canton de Berne (avec l'école de théâtre et l'école suisse de jazz), la haute école de musique de Lucerne (avec l'académie de musique pour instituteurs et organistes et l'école de jazz) et celle du canton de Zurich (avec la haute école d'art dramatique, la section professionnelle de l'école de jazz et l'école professionnelle suisse de ballet). En 2000, le conservatoire de la Suisse italienne, fondé en 1985 comme académie de musique de la Suisse italienne (AMSI), a reçu le statut provisoire de haute école de musique.

Sources et bibliographie

  • Th. Bräm, Recherche et développement (R&D) dans les futures hautes écoles de musique en Suisse, 1997