de fr it

Tropaeum Alpium

Le tropaeum Alpium (trophée des Alpes, connu aussi comme trophée d'Auguste) était un imposant monument romain situé à La Turbie (F) au-dessus de la principauté de Monaco, sur une colline, le long de l'ancienne via Iulia Augusta, à la frontière entre l'Italie et la Gaule narbonnaise. Il fut érigé entre 7 et 6 av. J.-C en l'honneur de l'empereur Auguste pour commémorer la soumission des populations alpines lors de la campagne de Drusus et de Tibère (25-13 av. J.-C). Haute de 50 m à l'origine, la construction à base carrée était coiffée d'un toit en gradins (reposant sur une colonnade circulaire) sur lequel s'élevait la statue colossale d'Auguste. Sur le côté ouest du monument se trouvait une inscription; connue grâce à la description qu'en fait Pline l'Ancien dans l'Histoire naturelle (III, 133-137), elle énumérait les noms des peuples conquis, parmi lesquels les Calucones, les Lépontiens, les Nantuates, les Rigusci, les Sédunes, les Suanetes, les Ubères et les Véragres. Abandonné et saccagé dès le Ve s. apr. J.-C., transformé en forteresse au Moyen Age, le tropaeum Alpium fut en partie détruit par les Français en 1705 pendant la guerre de succession d'Espagne. Il fut partiellement restauré dans la première moitié du XXe s.

Sources et bibliographie

  • CIL, 5, 7817
  • J. Formigé, Le trophée des Alpes, 1949
  • R. Frei-Stolba, «Die Räter in den antiken Quellen», in Das Räterproblem in geschichtlicher, sprachlicher und archäologischer Sicht, 1984, 6-21
  • SPM, 5, 48-55