de fr it

HeinrichBarth

3.2.1890 à Bâle, 22.5.1965 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Fritz (->). Frère de Karl (->) et de Peter (->). Gertrud Esther Helbing, fille de Gustav Adolf, libraire et éditeur à Bâle. Gymnase libre à Berne, études de philosophie et de philologie classique à Berne et Marbourg avec Hermann Cohen et Paul Natorp, doctorat à Berne (1913). Maître à l'école de jeunes filles de Bâle dès 1918. Habilitation à l'université de Bâle (1920). Professeur extraordinaire (1928-1942) et ordinaire (1942-1960) de philosophie à Bâle. B. collabora à l'élaboration de la "théologie dialectique" de son frère Karl. Etudiant Platon, saint Augustin et Kant, B. développa une réflexion où l'existence est considérée comme une reconnaissance progressive de ce qu'offre chaque situation (Erkenntnis der Existenz, 1965). Il relia cette donnée à une esthétique, au sens originel de perception sensorielle, en montrant que les existants humains et les choses se manifestent d'une manière radicalement ouverte et imprévisible. Dans sa Philosophie der Erscheinung (1947 et 1959), B. compléta cette thématique sur le plan historique. La notion de manifestation doit être également appliquée aux messages fondamentaux du Nouveau Testament, comme en témoigne son recueil Existenzphilosophie und neutestamentliche Hermeneutik (1967). Docteur honoris causa de la faculté de théologie de l'université de Berne (1959).

Sources et bibliographie

  • G. Huber, éd., Philosophie und christliche Existenz, Festschrift für Heinrich Barth zum 70. Geburtstag, 1960 (avec bibliogr.)
  • G. Hauff et al., éd., In Erscheinung treten, 1990
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.2.1890 ✝︎ 22.5.1965