de fr it

Johann JakobBaumann

29.4.1773 à Hérisau, 28.10.1830 dans la province de Goiás (Brésil), prot., plus tard sans doute cath., de Hérisau, citoyen brésilien dès 1822. Fils de Hans Jakob, paysan, et d'Anna Maria Mettler. 1) une noble portugaise inconnue, 2) Leonora Cantofer. Officier de carrière et gouverneur. B. débuta en 1791 comme lieutenant au service de Piémont-Sardaigne (bataillon Schmid), où il se distingua dans la résistance aux troupes françaises. Au service d'Angleterre en 1796-1798, il passa ensuite au Portugal, d'abord comme officier du régiment Lippe, puis dès 1800 comme capitaine de la garde. A ce titre, il suivit en 1807 la famille royale en exil au Brésil, où il devint colonel en 1810, brigadier en 1818, gouverneur militaire par intérim de la province de Sao Paulo en 1824, gouverneur militaire de la province de Goiás en 1826, puis général. Probablement anobli par l'empereur du Brésil Pierre Ier. Commandeur de l'ordre portugais du Christ.

Sources et bibliographie

  • R. de Skowronski, «Jean-Jacques Baumann», in Versailles, 62, 1976, 18-22
  • P. Witschi, Appenzeller in aller Welt, 1994, 198-201
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 29.4.1773 ✝︎ 28.10.1830