de fr it

HansEggenberger

27.5.1881 à Rorschach, 12.8.1946 à Wildhaus, prot., de Grabs et Bâle. Fils de Burkhard, instituteur, et de Maria Frei. 1909 Marie Burger, fille de Christian, facteur de pianos. Etudes de médecine à Leipzig et Bâle (1900-1906). Médecin à Hérisau (1909-1916), médecin-chef à l'hôpital de district de Hérisau (1916-1940), puis praticien privé spécialiste du goitre. Reconnaissant dans le manque d'iode la cause principale de cette maladie, E. avait obtenu en 1922, par une initiative populaire, la mise en vente de sel iodé en Appenzell Rhodes-Extérieures. La mesure s'imposa rapidement dans toute la Suisse (malgré l'opposition de la médecine officielle et de la commission fédérale du goitre), et en Autriche. Membre de la commission cantonale de santé publique (1920-1933), cofondateur en 1911 de la Croix-Rouge appenzelloise (président dès 1920) et en 1920 de la Ligue d'Appenzell Rhodes-Extérieures contre la tuberculose. Président de la Société appenzelloise des officiers (1918-1921). E. mena une lutte infatigable pour une alimentation saine et la prévention du goitre et du crétinisme.

Sources et bibliographie

  • «Das Vollsalz (jodiertes Kochsalz) zur Prophylaxe von Kropf und Kretinismus», in Die Prophylaxe der grossen Schilddrüse, éd. H. Hunziker, 1924
  • C. Nef, Ein Vorkämpfer für die Volksgesundheit, 1981
  • T. Fuchs et al., Herisau, 1999, 438-439
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.5.1881 ✝︎ 12.8.1946

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Eggenberger, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041218/2004-08-27/, consulté le 29.09.2020.