de fr it

RudolfFastenrath

12.3.1856 à Kreuzweg près de Halver (Westphalie), 4.12.1925 à Lamone, prot., bourgeois d'honneur de Magliaso (1905). Fils de Wilhelm, fondeur de laiton, et de Karoline Bürger. Célibataire. Sans avoir fait d'études de médecine, F. ouvrit en 1872 à Hérisau un cabinet de vénéréologie qui fit scandale et lui valut une interdiction d'exercer. Il ouvrit ensuite une clinique homéopathique lucrative (1874) et y adjoignit (vers 1878) la vente par correspondance de remèdes homéopathiques et de café. Il s'installa au Tessin, à Magliaso en 1905, puis à Bedigliora et enfin à Lamone. Grand promoteur du tourisme, F. lança des projets de chemins de fer au Gäbris et au Säntis (1891-1893), posséda l'établissement de bains et de cure de Gontenbad (1902-1907) et construisit à Hérisau une salle de concerts de 600 places avec hôtel de cure annexé (1903-1904). Il introduisit le tourisme dans le Malcantone, construisant l'office du tourisme de Magliaso. F. fut également l'auteur de pièces de théâtre populaire et de recueils de poèmes patriotiques. Il édita le mensuel Schweizerische Dichterhalle (1874-1879) et publia en 1917 un roman longuement autobiographique (Lebensabend).

Sources et bibliographie

  • Grüetz Di Gott, mi Appezell, 1906
  • (Ed.) Neu-Deutschlands Dichterschatz, 1910
  • K. Steuble, «Heimat und Dichtung», in IGfr., 27, 1983, 41-42
  • P. Grossi, Il Malcantone, 1984, 35-40
  • Appenzeller Zeitung, 4.12.2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF