de fr it

Johann KonradZuberbühler

21.12.1787 à Gais, 12.5.1858 à Saint-Gall, protestant, de Gais. Fils de Bartholome Zuberbühler et de Barbara Bruderer. 1823 Maria Schläpfer, fille de Georg Leonhard Schläpfer et de Anna Hirzel. Arrivé à Berthoud en 1800 dans le cadre d'une action de secours qui consistait à placer des enfants dans des régions épargnées par la disette due à la guerre, Johann Konrad Zuberbühler y fréquenta l'institut Pestalozzi et l'école municipale (1800-1806), puis étudia à l'institut Pestalozzi d'Yverdon (1806-1807). Précepteur à Morges, maître à l'institut Tobler et dans un établissement privé à Mulhouse (jusque vers 1816), il travailla ensuite pour l'institut Fellenberg de Hofwil (jusqu'en 1820), contribuant à l'organisation de la filiale de Diemerswil. En 1820-1822, il participa à la mise en place de l'institut de Trogen (future école cantonale). Après avoir enseigné au sein de la nouvelle école réale de Heiden (1822-1827), il ouvrit son propre établissement à Gais. Il prit en 1829 la direction de l'école secondaire de jeunes filles de Saint-Gall (pour éviter d'avoir à endosser des charges politiques), puis celle de l'école cantonale de Trogen (1837-1842). Conseiller de Gais (1843-1844), président de commune (1844-1845), député au Grand Conseil des Rhodes-Extérieures et membre de la commission scolaire cantonale (1844-1852), Johann Konrad Zuberbühler fut également inspecteur scolaire cantonal (1849-1851).

Sources et bibliographie

  • Koller, Ernst H.; Signer, Jakob: Appenzellisches Wappen- und Geschlechterbuch, 1926, p. 414.
  • Weishaupt, Achilles; Rechsteiner, Karl: Geschichte der Gemeinde Gais, 2002, p. 360.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zuberbühler, Johann Konrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.11.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041249/2014-11-18/, consulté le 24.10.2020.