de fr it

EdouardDubied

1.2.1823 à Couvet, 2.12.1878 à Couvet, prot., de Couvet. Fils d'Henri-Edouard, fabricant d'absinthe, et de Charlotte-Julie Courvoisier. Frère de Gustave (->), petit-fils de Daniel-Henri (->), neveu de Fritz Courvoisier. 1853 Cécile Koechlin, fille de Ferdinand, riche industriel alsacien du textile. Diplôme d'ingénieur-mécanicien à l'Ecole centrale de Paris (1843). En 1847, D. entre comme associé dans une usine de constructions métalliques à Mulhouse. A Paris, il dirige dès 1861 les ateliers de construction d'une maison du Havre qui fabrique des machines pour bateaux à vapeur. De retour au Val-de-Travers en 1867, il ne réussit pas à créer une fabrique moderne d'outillage pour l'horlogerie qui regrouperait les trente-cinq ateliers dispersés dans le village. La même année, à l'Exposition universelle de Paris, il découvre l'invention encore inexploitée d'un Américain Isaac-Wixon Lamb: une machine à tricoter rectiligne à la main. Il achète le brevet pour l'Europe et s'attaque à la fabrication industrielle, d'abord simultanément à Paris et à Couvet en 1867, puis dès 1868 à Couvet seulement. Le succès est immédiat et le développement rapide. En 1873, D. expose à Vienne à l'Exposition universelle. Député libéral au Grand Conseil neuchâtelois (1868-1871).

Sources et bibliographie

  • G. Rub, Le Val-de-Travers industriel, 1936-1937
  • Belles-Lettres (Neuchâtel), Livre d'or, 1832-1960, 1, 1962, 52
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1.2.1823 ✝︎ 2.12.1878
Indexation thématique
Economie et professions