de fr it

JohannesAdelphus

vers 1485 (de son vrai nom Johannes Muling),après le 6.8.1523, de Strasbourg. A. fréquenta l'école latine de Sélestat (Alsace) en compagnie de Beatus Rhenanus et de Leo Jud. Elève de l'humaniste Jakob Wimpfeling. Il étudia la médecine (il se dit licencié en 1512 et docteur en 1514) et la pratiqua à Strasbourg dès 1505 (?), tout en travaillant jusqu'en 1513 comme traducteur et correcteur d'imprimerie pour s'assurer un revenu suffisant. Il séjourna à Trèves, notamment en 1507, 1508 et 1512. Médecin de la ville à Überlingen (D) en 1513-1514 et à Schaffhouse de 1514 à 1523, médecin de l'évêque de Strasbourg en 1523. On perd ensuite sa trace. A. approuvait les écrits de Luther et soutint le réformateur schaffhousois Sebastian Hofmeister. Il appartenait au cercle des humanistes du Haut-Rhin où il se distingua surtout comme traducteur, compilateur et commentateur de nombreux ouvrages consacrés plutôt à la vie politique et sociale qu'à la médecine, qu'il signait du nom d'A.

Sources et bibliographie

  • Killy, Literaturlex., 8, 293-294
  • B. Gotzkowsky, «Adelphus, Johannes», in Die Deutsche Literatur, éd. H.-G. Roloff, Reihe II, Abteilung A, 1, 1991, 188-211
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Johannes Muling (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ vers 1485 ✝︎ après le 6.8.1523