de fr it

Adamini

Famille de Bigogno (Agra, aujourd'hui commune de Collina d'Oro), comptant de nombreux architectes et ingénieurs qui ont travaillé à Saint-Pétersbourg aux XVIIIe et XIXe s. L'ancêtre présumé de la branche russe est Leone (1728), dont le fils Tommaso (1763-1828) fut nommé maître constructeur au Cabinet impérial; il travailla avec d'autres artistes tessinois, italiens et russes à la construction et à la restauration de bâtiments appartenant au gouvernement, à l'Eglise, à la cour et à la noblesse. Au Tessin, il milita au sein du parti libéral et fut un des chefs du soulèvement de 1814 contre la Restauration. En 1825, A. renonça à sa fonction d'architecte impérial en faveur de son fils Leone (1789-1854). Un autre de ses fils, Domenico (1792-1860), entra au service du Cabinet impérial en 1818 et participa à la construction du palais Michel (aujourd'hui Musée russe) et de la place qui se trouve devant le palais d'Hiver; nommé maître constructeur, il dirigea en 1823 la reconstruction du palais Elagin et le chantier de la cathédrale Saint-Isaac. Outre ces grands travaux publics, il conçut des bâtiments résidentiels et des édifices religieux, des cimetières, des chapelles funéraires et des cloîtres. Dès 1818, son cousin Antonio (1792-1846), fils d'Agostino, travailla avec sa famille au service du tsar et, sous la direction d'Auguste Ricard de Montferrand, participa à la construction de la cathédrale Saint-Isaac et de la colonne d'Alexandre Ier. Nommé architecte de la cour en 1836, il supervisa d'importants chantiers gouvernementaux, dont la reconstruction du palais d'Hiver.

Sources et bibliographie

  • APriv Nardo Adamini, Bigogno
  • AKL, 1, 323-324
  • A. M. Redaelli, éd., Quaderni la ricerca: materiali inediti per la storia degli architetti della Collina d'Oro, 1997
  • E. Anisimova, Gli archivi Adamini e Camuzzi, 1997
  • N. Navone, «Archivio Adamini», in Archivi e architetture, éd. L. Tedeschi, 1998, 159-174
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF