de fr it

LaCôte

Région entre Jura et Léman, ainsi appelée (l'expression existe sous le régime bernois déjà) parce que dominée de Begnins à Aubonne par une côte d'une altitude de 430 à 800 m. Elle forme une plaine de 1 à 3 km, exposée au sud, surmontée par un plateau de 600 à 900 m. Elle comprend les districts vaudois de Nyon, Rolle, Aubonne et Morges. La région est vouée à l'agriculture, à la viticulture (un peu plus de la moitié de la surface viticole du canton de Vaud en 2000), aux cultures maraîchères et à l'arboriculture. Les principales industries sont celles de produits pharmaceutiques, outils en métal dur et verrerie. La C. compte plusieurs châteaux (Crans, Prangins, Coppet, Vincy, Aubonne). Une part importante de la population travaille dans le canton de Genève. En 2001, un quart environ des 149 877 habitants étaient d'origine étrangère.

Sources et bibliographie

  • La Côte à l'heure du choix, 1967
  • R. Caillot, La Côte au bon vieux temps, 1975 (photos)
  • Encycl.VD, 8, 142-147
  • Annu. statistique du canton de Vaud, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
Indexation thématique
Régions / Région, paysage

Suggestion de citation

Abetel, Emmanuel: "Côte, La", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.08.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/041406/2005-08-11/, consulté le 20.10.2020.